Je sais que j'ai une guerre de retard mais il me fallait à tout prix
tester ces fameuses recettes de One Pot Pasta!

Bon, du coup, je ne suis plus sûre de devoir expliquer le principe mais pour faire simple: 
des pâtes, des ingrédients divers selon les envies et hop, tout dans la casserole!

Pour ma part, il me restait des filets de poulet à la maison, alors je suis partie sur une recette avec cet ingrédient et voilà ce que j'en ai fait:


Recette de One Pot Pasta au Poulet Basilic




Ingrédients:

250g de spaghettis complets
400g de filets de poulet
Une quinzaine de tomates cerises
5-6 feuilles de basilic frais
60cl d'eau
1 càs d'huile d'olive
Une demi-bûche de chèvre
Parmesan
Ail en poudre/sel/poivre





La recette:

Coupez les filets de poulet en gros morceaux.
Coupez grossièrement les feuilles de basilic.
Coupez les tomates cerises en deux.
Mettez tous les ingrédients dans la casserole SAUF la demi-bûche de chèvre et le parmesan.
Portez à ébullition et laissez cuire encore 15 min.
Pendant ce temps, découpez la demi-bûche de chèvre en petits morceaux et mélangez-là hors feu au plat une fois les pâtes cuites.
Parsemez ensuite le tout de parmesan et/ou fromage râpé.



Et voilà!



Mon avis:

Une recette totalement improvisée qui s'est avérée rapide, délicieuse et pratique! Pas beaucoup de vaisselle, pas beaucoup de temps en cuisine et des pâtes qui absorbent le goût des tomates et du basilic... un régal que je compte refaire encore et encore pour les jours de flemme intense!
Parce que cerise sur le gâteau... il y en avait encore pour le lendemain *flemmeX2*

Le petit plus, c'est le côté assez sain du plat puisqu'il n'y a aucune matière de cuisson, graisse ou autre. Ce n'est pas le plus light mais cela reste assez léger et très consistant!


Avoir un premier enfant, c'est clairement tout faire à tatillons
 en croisant les doigts pour acheter ce qu'il faut.

Parmi tous les achats que nous avons faits, quelques uns sortent du lot et me font dire chaque jour que je ne sais pas comment on aurait fait sans! 

Alors avis aux jeunes parents ou futurs parents, 
voici mes achats les plus utiles que je recommande puissance 1000!



Le transat Babybjorn

D'un montant assez important pour un simple transat, mon dieu que je suis contente d'avoir investi dedans! J'avais craqué principalement sur le fait que ce soit un transat minimaliste sans frioritures ni décoration mais finalement, quel bonheur! 
Son point fort? Il balance simplement avec une légère pression du pied ou de la main. Pour avoir une louloute qui adore être bercée, exit les Doomoo et autres nids douillets! Du coup, on est parti pour parfois la bercer des heures et sincèrement, pouvoir la poser au sol, faire  aller son pied dessus tout en regardant un film... il n'y a pas photo, ça nous sauve! Par après, elle saura le faire elle-même en balançant ses pieds toute seule en plus!


L'écharpe Je Porte Mon Bébé 

Au début, je n'étais pas pour. Je trouvais ce principe d'écharpe fort compliqué, un peu hippie (bah quoi? je suis franche non?) et je n'en voyais pas l'intérêt puisque des porte-bébés existent où il suffit juste de les poser dedans.
Finalement, à force d'en entendre parler, je me dis pourquoi ne pas essayer et vu qu'on me l'offre, je prends mais elle reste bien gentiment emballée dans le dressing.
Un jour de pleurs incessants au tout début de vie de notre princesse, je me dis que quitte à tout essayer, on va tenter l'écharpe. Je n'avais jamais fait de nœud et me retrouve à regarder une vidéo sur YouTube. Premier bon point: ce n'est pas aussi compliqué que je l'avais imaginé. Deuxième bon point: en la mettant dedans, l'effet est instantané, elle ne pleure plus! Je n'y crois pas! Troisième bon point: j'ai les mains libres! Et me voilà à faire ma vaisselle sans tracas.
Je réitère l'expérience quelques jours plus tard et la Miss s'endort directement et ne dit plus rien!
2 mois après, il n'y a encore parfois que l'écharpe qui fonctionne pour les coliques. Je pense que cette petite chose nous a sauvé de plusieurs crises sans fin!


La poussette Bugaboo Caméléon 3

Dès le début, on désirait investir dans une bonne poussette puisqu'on bouge énormément. Notre choix s'est porté sur la Bugaboo. En effet, après avoir testé en magasin une quantité importante de poussettes, celle-là est sortie du lot avec une simplicité et une maniabilité folle. 
Lorsque l'on a dit autour de nous qu'on mettrait plus de 1000€ pour une poussette, autant dire qu'on nous a un peu regardé comme des extraterrestres!
Et pourtant, 3 mois plus tard, je ne regrette absolument pas cet achat! En un tour de main, elle est pliée dans le coffre. En un clic, on passe du maxicosi à la poussette. Elle passe partout, est légère et se pousse avec une main (voire un doigt pour avoir essayé). À refaire, je reprendrais la même sans hésiter puisqu'il ne faut pas oublier que pousser un bébé ça dure des heures et que la plier dans le coffre... vous pouvez le faire jusqu'à 5 fois par jour! 


Des langes en coton

Ce principe de langes en coton est une sorte de mode puisque tout le monde en achète mais peu savent à quoi cela sert.
Je vous rassure, il ne s'agit pas de remplacer les Pampers par du lavable. En réalité, ce ne sont que de simples carrés de tissu coton. 
En tombant dessus chez Action à 1,99€ les 3 (si mes souvenirs sont bons... peut-être 2,99€ mais pas plus), je me suis fait plaisir en me disant qu'on verra plus tard si on leur trouvera une utilité.
Eh bien oui! Je ne m'en passe plus pour une utilisation toute bête: lorsqu'on change Bébé! En effet, en changeant sa couche, une fois sur 2, il y en a à côté puisqu'elle gigote (ou qu'elle se décide à faire pipi à ce moment-là). Après avoir lavé la housse du coussin à langer 3 fois d'affilé, je me dis que zut, maintenant, elle aura un tissu sous les fesses le temps que je la change... et quel gain de temps! 
Je plie le lange en coton en 2 au niveau du bas de la table à langer (là où va reposer son joli fessier) ce qui permet de ne salir que le lange en cas de débordement et de même pouvoir le replier et l'utiliser une seconde fois sur la même journée s'il n'y a qu'une petite tache. Exit le lavage complet de la housse! Bon par contre, clairement, je n'aurais jamais investi dans 20€ pour 3 carrés de tissu comme on peut voir chez certaines marques, donc je conseille Action ou Aliexpress si vous en voulez.


Le lit de voyage Aerosleep

Comme pour la poussette, nous avons décidé d'investir dans un bon lit de voyage. A 150€ le lit, comme pour la poussette également, on nous a regardé de travers. Et comme pour la poussette, je recommencerais cet achat mille fois!
Vous connaissez le principe de la tente Quechua qui se déplie toute seule? Eh bien pareil!
Au lieu de devoir déposer Bébé qui s'endort le temps de monter son lit et risquer de le réveiller, là, on ouvre le sac, on le sort d'une main et on le lâche. On met le matelas dans le fond et voilà c'est monté!
À vous dire vrai, on laisse même ce lit dans notre salon pour l'instant pour les siestes express puisque grâce au filet, elle peut nous voir et s'endort beaucoup plus vite!


Les bodys croisés

Là, je pense que cela dépend énormément des bébés mais la nôtre ne supporte pas qu'on l'ennuie avec des vêtements! On peut lui tripoter les pieds pendant des heures mais passer sa tête dans un vêtement et c'est la crise assuré!
Autant dire qu'on opte bcp pour le principe du body-cardigan pour éviter les pulls et autres t-shirts.
Alors, certes, un peu plus cher que des bodys classiques mais quand on gagne des pleurs inutiles, on ne réfléchit pas!




La baignoire Shnuggle
Sur les conseils d'amis proches, on décide d'utiliser une baignoire Shnuggle qui permet au Bébé d'être assis plutôt que couché comme dans une baignoire normale.
Premiers bains avec la sage-femme, elle couche Bébé, ne comprend pas trop le principe et trouve ça un peu bête de faire une baignoire si petite (sortez des sentiers battus et tout le monde est perdu!)
On continue d'essayer de la coucher et entre cris et pleurs, le bain devient un vrai calvaire! 
Après 2-3 bains où je ne sais pas qui a le plus pleurer entre elle et moi puisque à force de se débattre j'en attrape une peur bleue de la faire tomber, on se rend compte qu'elle a énormément de reflux et n'aime pas du tout être allongée. On me conseille alors de mettre un essuie dans le fond pour que cela soit moins dure pour elle.
Miracle! 
Mademoiselle préfère 1000 fois être en position assise et tant mieux puisque la baignoire est finalement faite pour!
Avec un essuie dans le fond, je peux la lâcher, elle est confortablement installée et regarde tout ce qu'il se passe autour d'elle et joue! Me voilà avec un Bébé qui pratique le bain libre et adore tapoter dans l'eau et moi qui respire de savoir qu'avec juste une main je sais la tenir (oui parce que les techniques de glisser sa main sous le bras et bla-bla-bla c'est bien beau quand on n'a pas une excitée du bulbe!)


Le videophone/babyphone Avent SCD630

Le marché des babyphones et autres caméras est énorme! Pour s'y retrouver quel calvaire! On en désirait un mais comme pour beaucoup de choses, "parce qu'il le faut sur la liste de naissance". L'homme en choisit un pour le côté technique dont je ne saurais même pas vous vanter les mérites je n'y connais absolument rien!
Ce que je sais par contre, c'est que maintenant que nous l'utilisons, je suis admirative de cet appareil! 
L'image est top, l'autonomie énorme, le signal est réellement bon, il n'y a donc aucune perturbation et le son peut être réglé sur "sensibilité élevée" ce qui fait qu'on l'entend même respirer.
Quand je vois les modèles hors de prix qui contiennent un système d'alerte en cas de modifications de rythme respiratoire, je me dis que celui-ci fait presque le même travail pour moitié moins cher puisque je vous rassure, avec un instinct de Maman, même en étant occupée, le moindre changement de respiration vous sautera à l'oreille!
Au départ, on nous a dit que de toute façon, quand un Bébé pleure, ça traverse les murs donc ça ne sert à rien... Mais quand il ne pleure pas? Qu'est-ce qui prouve qu'il n'est pas en train de s'étouffer?
Personnellement, je trouve ce système finalement très rassurant!


Une veilleuse 

À la maternité, on m'avait conseillé d'emmener une veilleuse avec. Je n'en voyais pas trop l'utilité jusqu'à ce qu'on doive changer Bébé en pleine nuit et que la lumière de la salle de bain la réveille d'un coup! Bonjour le Bébé en pleine forme qui pleure!
On a continué à utiliser une petite veilleuse sur piles qu'on avait acheté comme ça "parce qu'on nous le conseille". Mais une fois les piles mortes, nous avons investi dans une veilleuse dragon qui se charge par une station à induction et qu'il suffit de faire pivoter pour allumer ou éteindre. Il en existe de toutes les formes et de tous les styles!
Facile d'utilisation avec un Bébé dans les bras, design et pratique pour mettre à charger (puisqu'il suffit de le poser et non pas commencer à chipoter à brancher un câble), on l'utilise la nuit pour les biberons ou les changes. 
Je n'imagine même pas faire sans désormais! 

Aujourd'hui, c'est le grand retour des recettes! 
*Tadadaaaaaaaaam*

Après ma phase "découverte des joies de la maternité" et "alimentation déplorable digne de toute nouvelle maman", je me suis fixée de tester une nouvelle recette par semaine 
pour sortir un peu de mes habitudes.
Bien évidemment, ce sera dans un premier temps des recettes extrêmement faciles et rapides puisque je n'ai toujours pas 4h de libre à passer aux fourneaux.

Chaque trimestre, j'achète le magazine Vitalfood que j'adore feuilleter. On ne va pas se mentir, je passe bien 2h à me dire "mmmhhh ça a l'air super bon" puis je ne passe jamais à l'acte *grosseflemmardeinside* Pourtant, il n'y a rien de plus facile que les recettes de ce magazine! Un vrai mélange d'idées au top!


Mais quand je suis tombée sur cette recette de tartelettes au citron 
avec très peu d'ingrédients 
et très peu de temps à passer en cuisine, j'ai sauté le pas.



Je n'ai jamais travaillé le citron et pourtant, c'était une véritable réussite! Je n'ai presque pas réussi à croire en la simplicité de la chose. Une petite douceur tout en légèreté d'une fraîcheur folle. Merci d'ailleurs à Vitalfood pour me laisser partager cette petite recette.



Ingrédients:

- 4 citrons non traités
- 100 g de sucre en poudre
- 1 c. à soupe de fécule de maïs
- 3 oeufs
- fonds de tartelette en pâte brisée maison ou de commerce



Étapes à suivre:

Presser les citrons et prélever le zeste de 2 citrons et demi.
Chauffer le tout dans une casserole avec le sucre et la fécule de maïs, tout en mélangeant.
Après 5 minutes, ajouter les oeufs battus, tout en fouettant et en augmentant le feu. Lorsque le mélange prend la consistance d'une crème onctueuse, le verser dans un saladier et laisser refroidir.
Découper les fonds de tartelettes et les garnir.


Et voilà ma petite réalisation!
Bonne dégustation!





Voici un article qui me touche beaucoup. 

Cela fait un moment que j'avais envie de le rédiger mais que je ne savais pas comment le tourner, je ne savais pas si j'allais être comprise, si je n'allais pas passer pour une prétentieuse à dire 
"mon bébé est plus évolué que les autres", etc. 
Puis finalement, un simple rdv avec notre sage-femme et tout s'est éclairé.


Je tiens à préciser qu'il s'agit ici de mon avis, de ma vision des choses et des conseils qui m'ont été donnés par des personnes de confiance mais qu'en aucun cas, je ne suis médecin. Chaque enfant est différent, ce que je décrirai ici ne correspondra donc peut-être absolument pas à un autre bébé hypertonique.


Depuis que Lily est arrivée parmi nous, elle est très (très) nerveuse. Le pédiatre nous sort le mot "hypertonique". Pour moi, c'est juste un bébé qui est bien musclé et bouge beaucoup. Je ne me renseigne alors pas plus sur le sujet.

Puis petit à petit, j'entends à nouveau ce mot dans la bouche d'autres pédiatres, l'ostéopathe nous dit qu'il faut la tourner vers le monde extérieur parce qu'elle est très nerveuse, les amis nous disent qu'elle est vraiment surexcitée.

J'écoute, j'enregistre et petit à petit, j'ai commencé à me demander si elle n'était pas "différente" des autres. Je vois des bébés calmes autour de moi, des bébés qui ne bougent pas beaucoup chez la gardienne alors que la nôtre pédale à en faire presque tomber son transat...

Je me suis demandée si elle avait un environnement apaisant, si je ne lui transmettais pas mon stress/manque de calme, si je faisais quelque chose de mal. J'ai d'ailleurs commencé à culpabiliser parce qu'à l'extérieur, c'était très mal vu. Bah oui, un enfant qui pédale, bouge, crie (voire hurle), s'impatiente, pique des colères, c'est un bébé "qu'il faut laisser pleurer", "qui fait des caprices", "qui nous tient tête". Comme si, à 3 mois, elle était déjà mal éduquée *lèvelesyeuxauciel*.

Pourtant, mon instinct de maman me dit que non, 
ma fille de 3 mois n'est pas du tout en train de faire un caprice.
Alors quoi?



On a donc reposé la question au pédiatre qui nous a dit qu'elle n'avait aucun souci spécifique mais qu'en effet, elle était hypertonique. Encore ce mot.

En faisant quelques recherches, j'ai découvert que l'hypertonie pour les bébés est simplement une façon fourre-tout de dire: bien éveillé avec une jolie force musculaire. Il y a de véritables hypertoniques, qui eux, sont à surveiller puisque certaines raideurs des muscles peuvent les empêcher d'évoluer. Puis il y a les autres, comme Lily, qui sont juste en super-méga-forme!

Par quoi cela se traduit-il?

Depuis toute petite, Lily a les yeux grands ouverts, elle bouge presque non stop, n'aime pas faire de siestes la journée et du coup, s'écroule la nuit et dort de 12 à 16 h. Elle pleure beaucoup, s'impatiente, se saisit très vite, ouvre ses yeux en grand quand on a le malheur d'allumer la tv face à elle.

L'exemple le plus flagrant de son éveil, c'est la manière dont elle prend ses biberons: vite, très vite puis s'arrête, pleure et là, il faut qu'on la bouge pour qu'elle regarde autre chose. Mlle s'ennuie.

A côté de cela, elle tient sa tête depuis ses 6 semaines, tient presque assise seule à 3 mois, adore être mise debout et pousser sur ses petits pieds. Elle attrape les cheveux depuis ses 1 mois, tient un objet en main depuis ses 2 mois et demi et l'attrape d'elle-même depuis ses 3 mois. Autant dire qu'elle a de l'avance sur tout.

Et après?

Je voyais cela comme une difficulté mais cela ne me plaisait pas de voir les choses de cette manière. Je trouve cela en réalité passionnant, amusant! Mais seulement, que peut-on faire pour que bébé s'épanouisse dans ces conditions? Et là, la sage-femme, ancienne gardienne et instit maternelle m'a éclairée et rassurée.

Tout d'abord, exit les parcs et transats fixes. Cela ne sert à rien. Bébé s'ennuie, bébé s'énerve, bébé est enfermé et le vit mal. Tant pis, ce sera des achats inutiles.
C'est également le cas pour les câlins. Ce n'est pas qu'ils n'en veulent pas mais ils le vivent comme un moment où ils sont bloqués et cela ne les intéresse tout simplement pas pour l'instant.
Cela s'applique aussi aux bains et aux sorties. Les tenir pour leur donner le bain va les énerver au possible, on tente les baignoires où ils savent s'asseoir ou le bain libre. Pour les sorties,il ne faut pas hésiter à les sortir de leur maxicosi, leur faire voir les choses, les asseoir sur les genoux à table. Ils seront finalement beaucoup plus calmes de cette façon.

Il faut accepter également cette avancée pour les jeux, sortir des doudous pour tout petits et partir directement vers des jouets pour plus grands. Ici, on attaque les jouets pour 6 mois pour son plus grand bonheur. On change les textures, on joue sur les matières, les jouets qui font du bruit où les trucs qu'elle peut jeter.

D'ailleurs, elle nous a conseillé de lui créer un grand espace de jeu au sol, comme à la crèche, avec beaucoup de jouets où elle peut changer rapidement d'occupation puisque ce sont des bébés qui s'ennuient très vite, quitte à refaire le tour 30 min après.

Ensuite, il est ridicule de les infantiliser avec des "agagagah on va mettre le petit t-shirt puis on va aller boire un bon gros bibi". Expliquer ce qu'on fait et comment on le fait les intéresse déjà. Par exemple, je lui montre comment je fais le biberon et je lui explique. En soi, elle ne comprend pas mais elle regarde, elle s'intéresse et du coup, se calme (oui oui à 3 mois déjà...). Pareil lorsque je l'habille. Je lui dit que là, il faut qu'elle pousse sur ses pieds pour rentrer dans son pantalon. Je ne pense pas qu'elle comprenne mes mots mais elle le sait, et le fait toute seule désormais quand j'attrape ses orteils. Ça la fait rire!

Et pour finir, il faut leur montrer les choses parce qu'ils enregistrent vite. Les "areuh" elle les a appris après avoir moi-même articulé les voyelles pendant 2-3 jours. Je lui ai également montré comment faire des "brrrrrr" avec sa bouche et en une journée, c'était acquis (bon, ça, c'était pas super intelligent j'avoue mais c'est comique!). Pareil pour le fait de se retourner, lui montrer plusieurs fois va l'intriguer beaucoup plus qu'un enfant "normal" et elle le reproduira dans les 5 minutes qui suivent.

MAIS...

Après discussion avec ma sage-femme, elle m'a confirmé qu'on commettait une erreur en la tenant assise ou debout. Pourquoi? Parce que ces enfants s'ennuient quand ils sont couchés. Il est donc normal qu'une fois qu'ils ont découvert qu'ils peuvent être debout, cela les amuse énormément. On se retrouve donc avec un bébé qui chouine quand on le remet en position couchée parce que c'est moins intéressant. Et vous voilà, les bras coincés à tenir bébé pendant des heures debout.

En soi, rien de bien grave si on a de la patience.


Seulement, à force, bébé ne va pas apprendre à se retourner et à se débrouiller mais plutôt à chouiner pour qu'on le mette dans cette position. Il ne va donc pas acquérir les positions de base et passer du couché à je me retourne à je m'assis puis me lève. Il saura gérer son équilibre en position assise, sa force en position debout et comprendra comment se retourner mais ne le fera pas. Il est important de les laisser dans des positions que l'enfant maîtrise pour éviter qu'il ne s'éparpille.

Cela ne nous empêche pas de lui montrer comment faire et ainsi la stimuler. Le but ici n'est pas de la remettre sur le dos, la laisser chouiner et attendre que ça passe. Non, non! Mais plutôt de ne pas réagir directement en la mettant debout quand elle rouspète.


A savoir...

Que les enfants hypertoniques sont extrêmement fatigants quand ils sont petits car dépendant de nous à 100%. On m'a confirmé que les 6 premiers mois sont les plus difficiles puisqu'ils demandent beaucoup d'attention, ils s’ennuient vite, bougent beaucoup mais ne savent rien faire (ou presque). Donc si vous vous sentez plus épuisés que d'autres mamans, on va dire que c'est normal ^^ 

Par la suite, par contre, ils acquièrent une très grande indépendance. Une petite histoire de karma qui fera qu'ils s'occuperont très vite seuls et se débrouilleront aussi sans soucis.

Il faut également faire attention au fait que ces bébés font preuve du coup d'une très grande sensibilité aux bruits, aux endroits où ils se trouvent etc. Là où l'on pourrait penser qu'ils sont costauds pour tout, ce n'est pas particulièrement le cas. Ils seront nerveux mais aussi fragiles que n'importe quel autre bébé à la luminosité, à l'endroit où ils dorment, à l'heure des siestes etc. Les massages sont bien évidemment les bienvenues pour ces enfants qui aiment découvrir leur corps et se détendre. Moment câlin assuré pour remplacer les bras!

Le plus important d'après moi, c'est tout simplement de ne pas voir cette hypertonicité comme une malédiction ou une difficulté. S'énerver sur eux ne sert à rien, les laisser pleurer pour les laisser pleurer ne va faire qu'énerver ces bébés qui ne vont absolument rien comprendre au manque de réponse à leur frustration, les caprices demandent un marchandage qu'ils ne connaissent pas. Aucune méchanceté ou manipulation n'est présente chez les bébés hypertoniques.
Pour moi, il faut les voir comme des bébés plein de vie, qui disent déjà à leur façon ce qu'ils pensent, qui réagissent vite, qui veulent découvrir le monde. En soi, un bébé hypertonique est très beau puisqu'il vit tout à 2000%.

La société actuelle préfère les bébés-poupée, facile à déplacer et facile à vivre dans le train-train quotidien. Mais laissez-les dans un transat, un an plus tard ils y seront toujours.

Un bébé hypertonique aura déjà découvert de nombreuses merveilles pendant ce temps-là...